L’Union Européenne choisit chaque année un thème afin de sensibiliser les citoyens européens et d’attirer l’attention des gouvernements nationaux sur ce sujet.

                                                                                

Soutenu par plusieurs acteurs de la protection de l'environnement et représentants des collectivités de Saint Louis, un comité local a été mis en place pour le lancement de la seconde phase du projet de mise en valeur et de sauvegarde de la Mangrove.

                                                                          
                                                                        
Venez découvrir 3 projets de Solidarité Internationale par l'intermédiaire du témoignage de groupes de retour du Sénégal :

- L'association Baobab et son projet de soutien au centre d'éveil de Maka Toubé,
- L'association SIAD Sans Frontière et son projet de création d'un site internet à Dagana,
- L'Atelier Jeunes et Partage et son projet de sauvegarde de la mangrove de Saint Louis.

                                                                  

Depuis maintenant 8 ans, le centre Gaïa sensibilise près de 9000 personnes par an aux valeurs de respect, de tolérance et de solidarité en leur donnant les clefs d’une citoyenneté active. Unique en France, Il propose, à l’aide d’une pédagogie originale et d’outils innovants, de nombreux ateliers accessibles aux élèves.C’est en 2006 que le centre voit le jour, porté par l’association le Partenariat, avec pour objectif de mener des actions d’éducation à la solidarité et à la citoyenneté internationale auprès de jeunes de la région. Dans une société où l’intolérance, le racisme et les incivilités se banalisent, le centre souhaitait changer le regard des jeunes sur le monde qui les entoure. Aujourd’hui, Gaïa atteint ses objectifs. Professeurs, enseignants, élèves et étudiants sont toujours au rendez-vous pour découvrir les ateliers d’immersions, le parcours Volon’terre ou encore participer aux classes découvertes et animations scolaires sur le développement durable.

                                                            

 

Au Sénégal, nombreux sont les jeunes enfants contraints de mendier afin de subvenir à leur besoins. Ces enfants des rues sont appelés talibés. Issus de familles pauvres, ils sont confiés par leurs parents au marabout du village. Ils survivent dans des habitations de fortune, appelées Daaras, inachevées, sans eau ni électricité, où, souvent trop nombreux, privés d'hygiène et de soins, ils s'entassent pour dormir.

Agenda
Newsletter