L’institut pour l’Eau, l’Environnement et la Santé de l’Université des Nations Unies a réalisé en 2015 une étude sur la valorisation des excréments humains comme source d’énergie.

Selon l’étude de l'ONU, si toutes les déjections humaines étaient collectées et utilisées pour produire du biogaz, cela pourrait représenter entre 1,6 et 9,5 milliards de dollars et permettrait d’alimenter 138 millions de ménages en électricité.

L’ONG le Partenariat a organisé, le mardi 20 octobre, une visite de présentation et d’échanges autour du chantier du projet « Diapalante », situé sur l’ile Saint Louis au croisement entre le quai Giraud et la rue Potin en face du petit bras du Fleuve. Cette rencontre a regroupé des partenaires techniques et institutionnels locaux impliqués dans la construction de ce siège de l’antenne de la coopération décentralisée du Partenariat, dans un secteur sauvegardé de l’île Saint-Louis, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. 


  

L'adjoint au maire Balla GUEYE, les représentantes de CCAK,

du CRDS et des étudiants de l'UGB visitent de chantier

A la demande de l'Ambassade de France en Moldavie, LE PARTENARIAT réalise une mission de terrain afin de réaliser une unité de méthanisation test au sein d'un ménage rural moldave. Cette mission permet d'étudier la faisabilité d'un programme de promotion de la méthanisation à plus grande échelle. C’est donc depuis octobre 2015 que la construction d’une cuve de biogaz et d’une unité d’assainissement par phyto-épuration à débuté.

Le mercredi 14 octobre s’est déroulé au Learning center de Dunkerque la sixième édition des rencontres gaïa, organisé par le PARTENARIAT. Cet évènement a pour but, tous les deux ans, de sensibiliser de rassembler des acteurs du monde de l’éducation et de la solidarité autour d’un thème particulier.
Nombreux enseignants, animateurs périscolaires, représentants du monde associatif ont répondu présents à cette invitation pour échanger sur le thème« comment éduquer à la citoyenneté à l’école ? ».

 

Le Programme d'accès à l'eau dans les écoles

 

Après des missions exploratoires et des rencontres avec les responsables de l’éducation en Guinée, le Partenariat a décidé de répondre aux nombreux besoins exprimés sur le thème de l’éducation pour développer le Programme d’Accès à l’Eau en Milieu Scolaire (PAEMS) en Guinée Conakry et notamment dans la région de Labé.

Dans ce but, le Partenariat s’est appuyé sur la réalisation d’un diagnostic des besoins existants sur ce thème. La première phase du projet consiste à tester le programme sur un échantillon d’écoles pour l’élargir ensuite.

Les premières actions concernent l’accès à l’eau en milieu scolaire : raccordement, bornes fontaines, latrines, clôtures en haies vives, jardins scolaires, éducation au développement durable, etc…

Le Partenariat étendra ses activités à d’autres thèmes comme l’appui à la gouvernance locale, la promotion de l’énergie renouvelable et le développement durable…

 

Agenda
Newsletter